Le voyage à Nantes

Le voyage à Nantes : des plantes

 

Comme tous les été, la ville de Nantes organise le voyage à Nantes. C’est un parcours urbain d’œuvres d’art contemporaines. J’y ai passé une journée et je vais vous partager mes coups de cœurs.

 

Voyage à Nantes, suivez la ligne verte

Le voyage à Nantes : deux bancsTrès pratique, ce parcours urbain se fait le long d’une ligne verte peinte à même le sol. Certaines œuvres sont pérennes, vous pouvez donc les retrouver tout au long de l’année. Chaque été de nouvelles créations viennent enrichir la ville.

L’idée d’une ligne à suivre est géniale : même les gens dépourvus de sens de l’orientation s’y retrouvent. De plus ça vous fait parcourir et découvrir la ville en dehors de l’hyper centre. Et vous ne passez pas votre temps sur le plan, mais vous vous baladez et vous découvrez votre environnement.

Le chemin est assez long, je vous conseille au moins deux jours, plus si voulez visiter les musées et expositions qui jalonnent le parcours. Je n’avais qu’une journée, j’ai donc pris des raccourcis.

 

Les œuvres rencontrées

Espace naturel

Le voyage à Nantes : un nid en bois sur un immeublePartout en ville vous pourrez admirer les nids de T.Kawamata, ainsi que son Belvédère de l’Hermitage. Les nids ne sont mis en place que pour l’été, nous invitant à lever les yeux. Au contraire, le Belvédère passerelle en porte à faux, offre une vue imprenable sur la ville.

 

Dans plusieurs coins du jardin  des plantes, les œuvres de J.Le Guillerm Attractions, nous font découvrir cet environnement différemment. Le jardin à deux pas de la gare, est beau à voir en chaque saison. Vous y retrouvez aussi des collaboration avec l’illustrateur Claude Ponty.

 

 

Lunar tree de MRZYK et Moriceau. Cet arbre mort peint en blanc immaculé, devient lumineux de nuit. Œuvre poétique et de science fiction.

 

Dans le passage Sainte-Croix, Cécile Beau, propose Réversion, une série d’installations naturelles. Entre autres, il y a Envers, deux arbres rassemblés par le tronc. Branches et racines se confondent dans un effet de miroir.

 

Evor, amoureux des plantes, a réalisé une Jungle intérieure. Les plantes se croisent et ne se limitent que par l’espace disponible.

 

Espace urbain

Ping-pong park de Laurent Perbos est un espace avec des tables de ping-pong surprenantes : avec un looping, en croix ou en pente. À la fois œuvre et jeu, vous pouvez investir totalement les tables.

 

Philippe Ramette propose deux statues : Éloge de la transgression, et Éloge du pas de côté. L’artiste rend glorieux non une personne mais une attitude, clin d’œil aussi à la ville de Nantes et sa politique culturelle.

 

Lilian Bourgeat, dispose un Mètre à ruban, copie du sien, mais avec des dimensions gigantesques. L’outil devient monumental.

Stéphane Vigny, a installé une grande quantité de sculptures sur la place Royale. Ce sont des copies de copies, que l’on veut trouver pour agrémenter des jardins ou des parcs. Ainsi à côté de classiques comme Le David, vous trouvez des enfants qui se balancent. Reconstituer devient terrain de jeu et désacralise la sculpture classique.

 

Allez voir le voyage à Nantes !

Il y a bien d’autres œuvres à découvrir tout au long de cette promenade, donc n’hésitez pas si vous passez à Nantes, même pour quelques heures. En plus, la gare possède une consigne, si vous avez du temps entre deux trains.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez accéder, modifier ou supprimer vos données personnelles en nous contactant.