Illustrations pour enfants : le magazine Rouzig

article de blog : Illustrations pour enfants : le magazine Rouzig

 

C’est l’été et le magazine pour lequel je travaille sort un double numéro. J’en profite pour vous  décrire un peu plus ce magasine breton et ma collaboration avec eux. Vous pouvez retrouver mes publications sur cette page.

Keit Vimp Bev, une maison d’édition bretonne

La maison d’édition Keit Vimp Bev propose des livres et des revues en breton. Rouzig est le magazine qui s’adresse aux 3-6 ans. Pour les plus âgés, c’est le magazine Louarnig. Et pour les plus petits, une nouveauté, le magazine Toutouig (1-3 ans).

Leur but est de promouvoir la langue bretonne de manière ludique. Les magazines, avec les traductions et enregistrements sur le site, permettent un entraînement régulier. Les livres sont des traductions ou des créations.

Rouzig, un magazine breton pour enfants

Ce mensuel propose tous les mois différentes rubriques pour vous entraîner au breton. L’avantage c’est que même les parents qui ne parlent pas breton peuvent le lire. En effet sur le site de la maison d’édition vous trouvez les enregistrements ainsi que les traduction. Vous n’avez plus plus d’excuse pour apprendre le breton !

Les rubriques variées permettent de découvrir en bretons différents aspects de la vie quotidienne. Vous trouverez par exemple, une bande dessinée, une recette, une histoire, un documentaire, des jeux et une planche de vocabulaire sur un thème.

Différents illustrateurs et auteurs collaborent à ce magazine, comme Adélaïde Camp. Elle réalise la bande dessinée avec le chien Rouzig. Pour ma part, depuis deux ans, je dessine pour différentes rubriques.

 

Les histoires

J’ai illustré trois histoires pour Rouzig.

Frère et sœur raconte l’arrivée d’un troisième enfants et les inquiétudes du frère et de la sœur. J’ai travaillé avec des encres de couleur. La difficulté majeure était de laisser assez de place pour le texte.

 

Au feu, est l’histoire de deux enfants qui visitent une caserne de pompiers. Les illustrations sont réalisées à la gouache et au feutre. Je voulais tester cette technique apprise pendant mes études.

 

Et le dragon de la colère présente une méthode pour apprendre aux enfants à gérer leur colère. J’ai utilisé les crayons de couleurs. J’aimais bien aussi le dessin sans le coloriage.

Écriture et illustration

On m’a proposé d’entièrement créer une histoire : écriture et illustration. J’ai choisi de parler des cochons d’Inde. Je pouvais traiter l’histoire soit en quatre double pages, soit en huit pages. J’ai travaillé sur des doubles et j’ai adapté mon histoire au format.

J’ai raconté la première année de deux petits cochons d’Inde. On les découvre au fil des saisons.

 

Planches de vocabulaire

J’ai aussi réalisé des planches de vocabulaire. C’est très intéressant parce que la construction de l’image n’est pas la même que pour une illustration habituelle. En effet, il faut dessiner le plus de choses possibles, de manière humoristique, tout en laissant la place pour le vocabulaire.

 

 

Une collaboration fructueuse

C’est vraiment un travail enrichissant, autant pour la diversité des genres d’illustrations que pour les possibilités techniques que j’ai. Cela me permet de tester et d’affiner ma pratique.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez accéder, modifier ou supprimer vos données personnelles en nous contactant.