Comment j’ai utilisé la céramique en illustration : Guêtres de pollen et autres noms indiens

Comment j'ai utilisé la céramique en illustration :Guêtres de pollen et autres noms indiens, article de blog de l'artiste M.Broca

Projet de diplôme.

J’ai réalisé ce livre, Guêtres de pollen et autres noms indiens, pour mon diplôme à l’école Émile Cohl, avec deux autres projets. J’en parlerai dans un article sur ma formation professionnelle. Je voulais traiter des illustrations par la technique de céramique le sgraffite, mais je n’arrivais pas à trouver le sujet qui irait avec. J’ai donc cherché des histoires parmi les peuples qui utilisaient cette technique à l’origine : les grecs, les romains, et les amérindiens.

Les textes : des noms indiens.

J’ai trouvé le livre Partition Rouge de Florence Delay et Jacques Roubaud, qui traitait des poèmes et chants des Indiens d’Amérique du Nord. Un des chapitres concerne les Poèmes noms, racontés par Samuel Makidemewabe, Swampy Cree du Canada  et historien de la tribu : “Pour les Crees les histoires sont des êtres vivants […] Tout être vivant est aussi une histoire, le nom est là qui en témoigne. ”

Chaque nom raconte effectivement une histoire, aussi passionnante qu’un conte. De la même façon les histoires de nos ancêtres sont inscrits dans leurs noms de famille. J’ai donc fait une sélection de certains prénoms rapportés par Samuel Makidemewabe et je les ai illustrés.

Des sgraffites comme illustrations.

J’ai choisi d’illustrer ces prénoms selon une technique de céramique utilisée entre autres par les amérindiens, le sgraffite. Les sgraffites étaient réalisés pour orner des pièces de céramiques utilitaires mais aussi des objets sacrés. Vous pouvez découvrir certains de mes sgraffites sur la page céramique.

En céramique, la technique du sgraffite est utilisée partout dans le monde, soit pour elle-même, soit pour décorer. Elle consiste à appliquer une engobe d’une couleur différente de la terre, puis à la gratter selon le motif désiré. Ainsi, la couleur de la terre apparaît à travers l’engobe.

Pour les illustrations,  j’ai produit des plaques de terre blanche sur lesquelles j’ai mis de l’engobe noire. Une fois la terre sèche, j’ai gratté pour faire apparaître la terre blanche. J’ai fait cuire les plaques, je les ai prises en photographie, puis j’ai ajouté la couleur sur ordinateur.

 

 

La mise en page.

Une fois toutes les illustrations réalisées, j’ai mis en page le livre. J’ai repris la couleur dominante de chaque image comme arrière plan du texte. Et j’ai aussi réalisé en sgraffite chaque animal dont il est question dans l’histoire. Ces sortes de cartouches sont placées sous le texte.

Au final, il y a un texte, un animal-totem et une image pour chaque nom. Trois manières de représenter une histoire, une personne.

 

sgraffites : les dix pages du livre Guêtres de pollen et autres noms indiens, l'écriture à gauche, l'illustration à droite.

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez accéder, modifier ou supprimer vos données personnelles en nous contactant.