Nus : de la note au plaisir de dessiner.

Pendant mes études, j’ai appris à dessiner des nus de manière académique. À l’aide d’une aiguille à tricoter, nous prenions des mesures, pour ensuite les reporter sur nos feuilles. Là nous tracions un cadre dans lequel le modèle devait rentrer. Nous faisions de même pour chaque partie du corps. Une fois tous ces rectangles placés, nous pouvions commencer à dessiner les nus. Cela a formé mon œil et ma main de manière sûre.

Nous avons aussi appris à dessiner des croquis en 10min, 5min, 1min, 30s, ou 10s. Cela permet de ne garder que l’essentiel, mais aussi d’accélérer dans sa manière de dessiner. Évidemment chaque dessin était noté, ce qui ajoutait une pression au fait de dessiner des nus, déjà difficile en soi. Lire la suite Nus : de la note au plaisir de dessiner.